Pourquoi passer au No-poo ?

Cet article sera dédié à la question « Pourquoi passer au no-poo ? ». Il peut en effet être un peu déroutant d’abandonner les shampoings traditionnels pour se laver les cheveux avec des poudres lavantes ou encore des oeufs… Et c’est normal ! Cet article détaillera du mieux possible les raisons de passer au no-poo.

 

  • 1°/ Les shampoings traditionnels sont beaucoup trop agressifs

Tous les shampoings du commerce, qu’ils soient BIO ou non, contiennent des tensioactifs, qui sont des agents lavants et moussants. Et quand je dis « lavants » je devrais plutôt dire « détergents » en ce qui concerne les shampoings classiques… Leur deuxième ingrédient est en effet un tensioactif extrêmement puissant : le sodium lauryl sulfate ou le sodium laureth sulfate. Vous pouvez vérifier sur vos bouteilles de shampoing et même de gel douche, je vous parie que vous verrez apparaître cet ingrédient juste après l’eau « Aqua ».

Il faut savoir que les compositions des cosmétiques sont règlementées, et harmonisées au niveau européen. Ainsi, la liste d’ingrédients apparaîtra sous le même format dans tous les pays de l’Union Européenne. Cette liste s’appelle la « composition INCI » (International Nomenclature of Cosmetic Ingredients : nomenclature internationale des ingrédients cosmétiques). Les ingrédients doivent apparaître dans l’ordre  décroissant de leur quantité : plus on avance dans la liste, moins l’ingrédient est dosé. Il faut savoir que les quatre premiers ingrédients de la liste composent l’immense majorité du produit final. Ceux qui suivent sont dosés à 1 ou 2% seulement. Enfin, les ingrédients dosés à moins de 1% peuvent apparaître dans le désordre (article détaillé sur la lecture d’une composition INCI à venir).

Le tensioactif d’un shampoing apparaît presque toujours en deuxième place, ce qui signifie que la dose du produit est très importante. Les tensioactifs dits « sulfatés » (c’est-à-dire à base de sulfates) sont des détergents chimiques. Ce sont d’ailleurs ces mêmes tensioactifs qui sont utilisés dans les lessives ou les produits dégraissants de cuisine… Ça donne envie de s’en mettre dans les cheveux hein ? 😉

Le cuir chevelu produit naturellement du sébum pour protéger les cheveux et former une barrière contre les agressions extérieures (le froid, la pollution, la poussière…), c’est ce qui donne leur effet gras aux cheveux. Le sébum ça n’est pas de la saleté ! C’est un soin protecteur naturel. Le problème est le suivant : en utilisant des shampoings aux tensioactifs agressifs, nous décapons littéralement nos cuirs chevelus. Ce dernier se sent agressé, et produit en réaction encore plus de sébum… Ce qui nous amène à nous laver encore plus les cheveux… C’est un cercle vicieux dont il est nécessaire de sortir.

La méthode no-poo est une alternative douce et naturelle aux shampoings classiques, qui lave en douceur les cheveux, enlève efficacement le sébum et ce sans agresser le cuir chevelu. Les personnes souffrant d’allergies, d’eczéma ou de psoriasis y trouveront leur compte.

fghjk

  • 2°/ Dans un souci d’économie

Les shampoings classiques sont agressifs et contiennent énormément d’ingrédients potentiellement allergisants, créant ainsi des problèmes comme des pellicules, un excès de sébum, des plaques rouges, des démangeaisons, une chute de cheveux… Pour remédier à ces problèmes dont on ne connaissait pas la cause (jusqu’ici !) il était très tentant de se ruiner dans des produits dits « professionnels » ou encore achetés en pharmacie. Ces produits ne sont PAS MIEUX que les autres ! Ils sont même parfois pires…

En passant au no-poo, vous ferez nécessairement des économies. Peut-être pas au début, quand il vous faudra investir dans les ingrédients nécessaires à la préparation de vos « tambouilles« , mais sur la durée. Vous apprendrez à fabriquer vos propres soins et masques à base d’ingrédients très simples que chacun a dans sa cuisine, et vous amortirez le prix des différents produits en espaçant vos lavages (cuir chevelu moins agressé = cuir chevelu qui produit moins de sébum = moins de shampoings nécessaires !).

ghjk

  • 3°/ Pour sauver la planète

… ou tout du moins y contribuer, à votre échelle. Chaque geste est important quand il s’agit d’écologie ! Les shampoings classiques sont bourrés de produits chimiques qui ne sont pas biodégradables. Les huiles utilisées dans ces cosmétiques sont des huiles minérales, produits issus de la pétrochimie, donc une des industries les plus polluantes, qui puise dans les ressources (rappelons-le, limitées) de notre belle planète.

Les industriels utilisent ces produits dans un souci d’économie : les huiles minérales sont souvent les « déchets » du pétrole qui a servi à produire du plastique. Ce sont des huiles très stables (elles ne rancissent pas ou très peu) et qui reviennent beaucoup moins cher à l’achat que des huiles végétales. Les procédés d’obtention des tensioactifs et de certains émulsifiants et conservateurs sont également extrêmement polluants.

ghj

  • 4°/ Dans une démarche minimaliste ou zéro déchet

Le no-poo c’est également utiliser moins de bouteilles plastiques et ne pas multiplier le nombre de produits utilisés pour les cheveux. De nombreuses poudres lavantes mais également les noix de lavage peuvent ainsi être achetées en vrac en magasin BIO ou dans des sacs en papier recyclables et biodégradables. Quelqu’un qui tendra au zéro déchet pourra ainsi opter pour le no-poo à la farine de pois chiche, disponible facilement en vrac en magasin BIO et très économique. Les poudres ayurvédiques sont quant à elles nécessairement importées (de loin). Veillez à acheter le plus possible des poudres dont vous connaissez la provenance, et si possible labellisées développement durable ou économie solidaire.

ghjk

  • 5°/ Pour avoir de beaux cheveux

On peut aussi passer au no-poo pour des raisons esthétiques : avoir de beaux cheveux. Une fois débarrassés de tous les silicones qui peuvent s’y trouver, les soins que vous prodiguerez à vos cheveux produiront totalement leur effet et vos cheveux seront plus forts, plus doux et plus sains. Le silicone a un effet occlusif : il se dépose tout autour de cheveu et empêche les soins mais également le sébum d’y pénétrer… Ce sont les couches de silicones qui donnent l’aspect faussement brillants à vos cheveux. Les silicones sont de simples caches misère, et nous en devenons dépendants : dans la mesure où ils empêchent les soins de pénétrer, le cheveu qui est en-dessous s’abime et s’affine. Si jamais on arrête d’en utiliser, le cheveu est mis à nu et on ne peut que constater l’étendue des dégâts… « Pourquoi se priver de silicones s’ils rendent beaux nos cheveux ? » me direz-vous. La réponse est double : les silicones sont extrêmement polluants et il existe de nombreuses manières naturelles de soigner vos cheveux et de leur redonner de la vigueur !

Il est en outre très fréquent de constater dans les mois qui suivent le passage au no-poo la pousse de nombreux « bébé cheveux » (ou « baby hair ») au niveau du front et des tempes : la preuve que c’est bon pour vous ! Vos cheveux tomberont également moins et pousseront plus vite. Certain(e)s retrouvent même leurs boucles d’enfance !

fghj

Il n’y a donc que des bonnes raisons de passer au no-poo !

ghj

Je vous ai convaincus ? Si oui, vous pouvez maintenant lire l’article « Comment passer au no-poo ? » pour connaître la marche à suivre pour adopter en douceur cette méthode.

fghj

A très vite sur le blog,

Douce Negligence

Publicités

Un commentaire sur « Pourquoi passer au No-poo ? »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s